Où peut-on se promener dans les Himalaya népalaises en toute autonomie?

ght-nepal-restricted-areas-comp5

 

Cliquez sur la photo à deux reprises, une fois à partir de l’article, une fois sur la photo elle-même, pour avoir un agrandissement satisfaisant. Les chiffres, portés à la suite des noms de zones, renvoient aux lignes du tableau de l’annexe 12 de la réglementation. 

Pour cette première partie, seules les zones exclues sont étudiées. Les zones de A à G sont analysées dans l’article suivant « Népal Autonome : zones autorisées »

Marcher dans la montagne comporte en soi pas mal de risques: des erreurs d’appréciation des difficultés à surmonter, une météo défavorable ou brutalement agressive, des éboulements détruisant le chemin sur plusieurs kilomètres, une dégradation de la santé (Mal Aigu des Montagnes, intoxication alimentaire, refroidissement,…), une chute, le matériel qui tombe en panne, l’attaque d’un ours 😉 etc.

Doit-on ajouter à cette liste noire, le risque d’un contrôle inopiné, au détour d’un village, pour être refoulé faute du permis et de l’accompagnement obligatoires?  L’Aventure pourrait subitement se transformer en débâcle…

Si la question est simple et souvent posée dans les forums, les réponses sont imprécises.

L’expérience peut certes parler: certains ont franchi des barrières de contrôle sans permis. D’autres ont obtenu un permis grâce à une agence complaisante et sont partis, seuls, sans guide. Les points de contrôle ne se ressemblent pas, l’humeur des hommes change comme la météo. Passer à un endroit à un certain moment ne veut pas dire pouvoir passer toujours et partout. Bakchich et Chance peuvent entrer dans la danse. Chacun pourra apprécier le niveau de risque qu’il accepte pour son projet.

Nous n’avons pas trouvé de carte pour éliminer le risque de circuler dans une zone interdite aux trekkeurs autonomes.

L’objectif de ce travail est donc de positionner le plus précisément possible toutes les zones aujourd’hui interdites sur une carte des Himalaya népalaises.

Mais que nous dit la loi?

restricted-areas

Les « restricted areas » sont définies par la réglementation népalaise : Immigration regulation clause 39, 1994 Appendix -12. Ce sont des zones où seuls les groupes (au minimum deux trekkeurs) peuvent légalement se promener, accompagnés d’un guide et parfois d’un officier de liaison.  Un permis, obtenu au Département de l’Immigration par l’intermédiaire d’une agence agréée, est nécessaire avant d’entreprendre le voyage.

J’espère que ce travail pourra être corrigé avec les remarques et les précisions que vous apporterez et dont je vous remercie à l’avance.

 

 

Publicités